Mort de la petite Mariia: le conducteur écope de 12 mois à purger dans la collectivité

La mort de la petite réfugiée ukrainienne de 7 ans happée en traversant la rue est une «tragédie d’une tristesse inouïe», a déploré un juge en condamnant l’automobiliste à un an de prison à purger à domicile et en espérant que la mère de la victime puisse passer au travers de cette épreuve.

• À lire aussi: Mort de la petite Mariia: l’automobiliste plaide coupable de délit de fuite

«[La victime] était arrivée au Canada quelques mois plus tôt avec sa mère pour fuir la guerre en Ukraine, et elle a trouvé la mort en se rendant à l’école le matin», a déploré le juge Pierre E. Labelle, ce mercredi au palais de justice de Montréal.

La tête basse, Juan Manuel Becerra Garcia a écouté sans dire un mot le magistrat, qui rappelait les circonstances du délit de fuite survenu le 13 décembre 2022.

Ce matin-là, la petite Mariia Legenkivska s’en allait à l’école à pied, dans le secteur Sainte-Marie à Montréal. Or, en traversant la rue, elle a été happée par l’accusé de 46 ans, Becerra Garcia, un citoyen canadien père de deux enfants qui conduisait un véhicule Jeep Grand Cherokee.



Mariia Legenkovska, la fillette de 7 ans qui a été victime d’un délit de fuite mortel rue Parthenais


Photo d’archives

«Le soleil était éblouissant à ce moment», avait-il été expliqué lors du plaidoyer de culpabilité.

  • Écoutez les derniers détails avec Maxime Deland, journaliste à l’Agence QMI :
Tragique accident

Tout pointe vers un tragique accident, étant donné que la fillette était cachée par un autobus et qu’il avait fait son arrêt obligatoire. Le crime de Becerra Garcia a plutôt d’avoir continué son chemin, en sachant avoir frappé quelque chose.

«Il ne savait pas qu’il avait frappé une petite fille, il s’en veut de ne pas l’avoir vue, mais il aurait dû sortir de son véhicule, a expliqué Me Éric Coulombe de la défense. Le message à envoyer c’est que si on frappe quelque chose [en voiture], il faut s’arrêter.»





Me Éric Coulombe de la défense


Chantal Poirier / JdeM

L’accusé s’était rendu à la police quelques heures plus tard.

«Il n’y avait aucune trace de collision sur le véhicule», a noté le juge en expliquant que c’est la collaboration de l’accusé qui avait permis de l’accuser.

Becerra Garcia, un père de deux enfants, avait ensuite plaidé coupable de délit de fuite mortel.

«Je m’excuse auprès de la famille de la petite, ainsi qu’à toutes les personnes qui ont été touchées par cet incident», a déclaré en espagnol l’accusé, en sortant de la salle d’audience.





En décembre 2022, plusieurs citoyens ont rendu hommage à la petite Mariia, happée mortellement tout près de son école primaire.


Marianne Langlois/ JdeM

À la maison

Car malgré sa culpabilité, l’automobiliste a pu éviter l’incarcération: à la suggestion des parties, il a plutôt pu écoper de prison «dans la collectivité», c’est-à-dire chez lui, avec de strictes conditions.

«C’est un homme sans histoires dont la seule infraction est ne pas être resté sur les lieux d’un accident», a expliqué Me Sylvie Dulude de la Couronne afin d’expliquer cette suggestion.





Me Sylvie Dulude de la Couronne


Chantal Poirier / JdeM

Becerra Garcia s’est également fait interdire de prendre le volant pour encore sept mois, et il devra respecter une probation d’un an.

«Rien dans la décision que je rends aujourd’hui ne peut changer quoi que ce soit à cette tragédie, je vous souhaite que le temps puisse atténuer vos souffrances et que vous soyez entourée de gens bienveillants», a pour sa part dit le juge en s’adressant directement à la mère de la petite Mariia.





La mère de Mariia, Galyna Legenkovska, lors du procès de Juan Manuel Becerra Garcia pour délit de fuite mortel en lien avec la mort de la petite Mariia, au Palais de Justice de Montréal, à Montréal, le jeudi 9 mai 2024.
Photo Agence QMI, JOEL LEMAY


Photo Agence QMI, JOEL LEMAY

Cette dernière était toutefois absente du tribunal ce mercredi, en laissant savoir que pour elle, l’important était le moment où il avait reconnu le crime.

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Écrivez-nous à l’adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



#Mort #petite #Mariia #conducteur #écope #mois #purger #dans #collectivité

Leave a Comment