Swiatek et Gauff ont rendez-vous en demi-finale

La vague Iga Swiatek a de nouveau déferlé à Roland-Garros mardi pour engloutir la Tchèque Marketa Vondrousova (sixième mondiale) et rejoindre Coco Gauff (troisième) en demi-finale pour une revanche de la finale 2022 remportée par la Polonaise.

«Tout a bien fonctionné. J’ai mieux servi que lors des tours précédents et ça m’a donné beaucoup de confiance. J’ai pu jouer sans me poser de questions», a savouré Swiatek après avoir balayé Vondrousova en 62 minutes.

La numéro 1 mondiale est plus que jamais favorite pour un quatrième titre sur la terre parisienne, le troisième d’affilée (après 2020, 2022, 2023), et un cinquième en Grand Chelem avec les Internationaux des États-Unis 2022.

Seule l’ex-numéro 1 mondiale Naomi Osaka a réussi à menacer la Polonaise en cinq matchs jusque-là cette année à Roland-Garros, au deuxième tour (victoire de Swiatek 7-6, 1-6, 7-5). Pour le reste, Swiatek a avalé ses quatre autres adversaires en ne leur laissant que 11 jeux au total.

En huitième de finale, elle n’avait laissé que 10 points et pas le moindre jeu à la Russe Anastasia Potapova, submergée en 40 minutes.

Mardi, elle affrontait la gagnante du dernier Wimbledon et finaliste de Roland-Garros en 2019. Elle lui a infligé quasiment la même punition.

Coriace

Il lui a ainsi fallu 30 minutes pour remporter le premier set, dont 11 minutes pour le seul quatrième jeu, empoché à sa cinquième balle de bris.

Dans le deuxième set, Vondrousova a remporté son premier jeu de service et s’est offert dans la foulée sa première et seule balle de bris. Mais Swiatek l’a effacée et a repris sa marche en avant pour terminer sur un cinquième et dernier bris.

«Dans les matchs précédents, j’ai parfois perdu un peu de concentration. Mais aujourd’hui j’étais complètement dans mon match», a souligné avec satisfaction la Polonaise.

Quant à son prochain affrontement, contre Gauff, elle assure qu’elle ne va «rien changer à [ses] routines», car elle considère cette demie comme un duel «comme les autres».

«Je vais me concentrer sur moi et me préparer tactiquement», a-t-elle simplement ajouté.

Gauff, 20 ans et lauréate du dernier Flushing Meadows, a écarté plus tôt mardi Ons Jabeur 4-6, 6-2 et 6-3.

La Tunisienne, qui a eu une baisse de régime après sa défaite en finale de Wimbledon l’an passé, la troisième en Grand Chelem, a retrouvé du mordant durant ce Roland-Garros.

«Elle a été une coriace adversaire et je sais qu’elle avait votre soutien», a commenté Gauff en s’adressant au public.

Pour son premier quart de finale à Roland-Garros, la Tunisienne de 29 ans a provoqué sa chance. Proactive et plus solide dans les échanges, Jabeur s’est adjugé la première manche après avoir brisé au septième jeu.

Gauff, qui l’avait dominée en huitième de finale à Paris en 2021, a su ensuite appuyer sur l’accélérateur, en montant notamment plus souvent au filet pour égaliser à un set partout.

Dans la manche décisive, l’Américaine n’a pas réduit la cadence et Jabeur a fini par céder, non sans avoir sauvé deux balles de match, en continuant d’attaquer.



#Swiatek #Gauff #ont #rendezvous #demifinale

Leave a Comment